Israël et le monde arabe

Cet article, d’une part, annonce les faits les plus importants puisque ils se sont assis à la négociation pour la première fois l’arabe et l’Israélite à Madrid en 1991 et d’autre part, quelques faits qui ont précédé le début des négociations. Parmi les faits qui sont arrivés avant les négociations, le plus important c’est l’entrée des Etats-Unis dans la zone au moyen de la guerre du golfe et au moyen de l’accomplissement de négociations préliminaires. Ainsi, les Etats-Unis ont pris protagonism spécial dans la zone puisque l’Union soviétique ne pouvait pas intervenir parce qu’elle effondrais en 1991.

israel

Les Etats-Unis ont confié les négociations à James Baker pour obtenir la paix dans la zone et plus tard ils ont invité en tous pays du conflit à participer à une conférence. Cette conférence célébrée à Madrid n’avait pas d’utilité grande, parce que tous les pays exigeaient et demandaient des choses. Néanmoins, tous les pays ont là accepté les résolutions du conseil de l’ONU 242 et 338; ce fait était très important.

Après Madrid, il y avait des réunions à Washington et plus tard il y avait un accord négocié à Oslo. Et il allait être signé le 13 septembre 1993 dans la Maison Blanche. Ici, ils avaient l’importance Itzhak Rabin (l’Israël), Bill Clinton (les Etats-Unis) et l’OLP (palestinienne). Dans cet accord, il y avait quelques dates établies, comme par exemple, la retraite des troupes de territoires occupées et plus tard le rétablissement de son autonomie.

Par la suite, ces dates ont été cassées, il y avait beaucoup d’arrérages et de nombreuses tentatives sont arrivées sur les deux parties qu’ils ont compliqué le processus de négociation.

En 1999 il y avait un pas important avec la mobilisation de l’Autorité palestinienne, qui a passé au contrôle quelques villes palestiniennes et dans d’autres l’Autorité palestinienne était mais Israël est qui assure la sécurité.

En 2000, il y a un sommet dans lequel les Etats-Unis veulent réaliser un accord définitif de paix, mais les parties ennemies n’avaient pas toujours encore débattu les problèmes les plus importants comme le statut définitif des territoires. Les palestiniens ont cédé, mais il n’y avait aucun accord.

Par la suite, la visite d’Ariel Sharon, chef de l’opposition de droit, à Jérusalem n’a pas été assise bien les palestiniens et ce fait a donné l’origine à l’Intifada.

Plus tard en 2001, George Bush a défendu les assauts de l’Israël et aussi il a comparé les Palestiniens avec Al-Qaida. D’autre part, l’armée d’Israël a détruit des symboles palestiniens et quelques villes étaient réoccupées.

Juan Antonio Corbalán Liarte

Article rédigé dans le cadre du cours de Histoire des religions du BScM spécialisé dans le commerce international de l’École Supérieure de Commerce de Montpellier (Erasmus).

Deja un comentario